Dans de beaux draps !

< août 2022 (no 497)

Que faire des draps dont les hôtels hauts de gamme se débarassent — il faut ce qui faut — au moindre accro ? Depuis quelque cinq ans, une entreprise d'Afrique-du-Sud a trouvé la réponse : les dits draps sont transformés en chemisettes pour les enfants des quartiers deshérités. Dans ce pays où le taux de chomage avoisinne trente-cinq pour cent, les écoles publicques imposent l'uniforme pour gommer, autant que faire ce peut, les inégalités criantes entre les gamins des bidons-villes et ceux des banlieues les plus cossues. Les familles en difficultés qui se sont vu offrir ses chemises ont apprécié l'initiative, d'autant que ce qui les différencie de celles que l'on vend dans les magazins ne saute pas aux yeux !

 

hôtels haut de gamme (locution adjective invariable)

se débarrassent (deux « r », comme dans débarras)

ce qu'il faut (le verbe falloir est un verbe impersonnel)

accroc (rien à voir avec un quelconque passionné, ici)

Afrique du Sud (pas de traits d'union)

lesdits draps (le participe passé du verbe dire se soude toujours à l'article qui le précède)

déshérités

chômage

avoisine

écoles publiques (seul grec fait son féminin en -ecque)

autant que faire se peut

bidonvilles (on n'a pas affaire à un nom composé)

en difficulté (toujours au singulier dans cette locution)

ces chemises (celles dont il vient d'être question, d'où le démonstratif)

dans les magasins